dimanche 5 juillet 2009

La Déroute, Melvin Burgess




VO: The Baby and Fly Pie

Davey, alias Gâteau-Mouche, et sa sœur Jane, sont des enfants des rues. Ils vivent dans une décharge publique et travaillent pour la Mère Shelly, lui ramenant ce qu'ils trouvent, mendient ou volent en échange d'un abri. Aucune échappatoire possible pour ces gosses qui vivent par centaines dans ces bidonvilles anglais. Aussi, quand Davey, Jane et leur ami Sham trouvent un peu par hasard un bébé enlevé à une riche famille, ils sont tentés par la fortune que cette aventure pourrait leur apporter. Mais Jane veut "faire les choses bien", de manière honnête et droite.

Une intrigue pas des plus originales, qui ressemble à nombre de récits de cavale, à ceci près qu'il s'agit d'enfants, vivant dans la misère totale à notre époque, en Europe... Jane, Gâteau-Mouche et Sham n'ont rien et tentent quand même d'agir moralement - mais les personnages sont loin d'être de parfaits héros, comme souvent chez Burgess.

Cruel, ce roman met mal à l'aise, dérange, et je n'en attendais pas tant après les quelques premières pages. Bonne surprise donc, même s'il se lit très vite.

2 commentaires:

Ys a dit…

J'ai lu plusieurs livres de Melvin Burgess et je crois qu'ils sont toujours assez dérangeants...

cocola a dit…

@ys: Je me rappelle notamment de Junk - choquant par le thème et de Lady, où une ado se transformait en chienne, assez surprenant...