lundi 27 juillet 2009

Un bonheur de rencontre, Ian McEwan




Ce roman est également paru sous le titre Etrange Séduction.

De passage dans une ville (pas nommée dans le roman mais on reconnaît Venise), Mary et Colin vivent leur amour tranquillement, au rythme de la dolce vita.
Ils rencontrent un soir Robert, qui les conduit chez lui, et leur présente sa femme Caroline. Sous des abords accueillants, leurs hôtes se comportent de manière de plus en plus étrange...

Je m'attendais à un roman du genre des Catilinaires d'Amélie Nothomb, et c'est à peu près ça pour l'ambiance qui s'assombrit peu à peu jusqu'au drame final. Mais il m'a semblé que l'intrigue était incomplète, ou pas assez fouillée peut-être. Petite déception parce que j'espérais un "grand" roman comme Expiation...

4 commentaires:

Manu a dit…

Il semble que les romans de cet écrivain sont assez inégaux. j'avais détesté "Jardin de ciment" et j'ai donc failli ne jamais découvrir "Expiation"

cocola a dit…

@ Manu : Oui je suis tombée sur celui-ci un peu par hasard, un prêt de mon papa en fait :). Et vraiment j'étais déçue. Mais je suis persuadée que Ian McEwan peut écrire d'excellents romans... Expiation le prouve !

Ys a dit…

Quand je l'ai lu, il portait le titre "Un bonheur de rencontre" et moi aussi je l'ai trouvé bien loin de "Expiation" et surtout de "Délire d'amour"

cocola a dit…

@Ys : ça me rassure un peu... Je devrais peut-être essayer Délire d'amour alors ?