lundi 1 février 2010

Uglies, Scott Westerfeld


Dans la série "je note un titre sur ma LAL et je le lis à peine un an plus tard"...

Tally a 16 ans dans quelques mois. Comme tous les ados de son âge, elle va se faire opérer et devenir enfin une Pretty. Ce passage obligé, rêvé par tous les Uglies depuis leur enfance, lui permettra d'effacer tous ses défauts physiques, mais aussi d'entrer dans un monde de fête permanente, où la seule chose qu'on exigera d'elle sera de s'amuser en permanence.

L'été précédant sa transformation, Tally rencontre Shay, qui lui laisse entrevoir la possibilité d'une alternative. Tiraillée entre le désir de rejoindre la ville des Pretties et la loyauté envers sa nouvelle amie, Tally ne sait pas quoi faire. Car refuser l'opération, c'est choisir de s'enfuir et de vivre pour toujours loin de la civilisation.

Uglies est le premier volume d'une tétralogie que j'avais envie de découvrir depuis longtemps. C'est un très bon roman jeunesse qui tient toute ses promesses, et mes attentes étaient hautes après toutes les bonnes critiques que j'avais lues ici ou .
Excusez le raccourci, mais je pourrais presque dire qu'il s'agit d'un 1984 "junior", ce terme n'étant pas du tout péjoratif, simplement à cause de l'âge des personnages et de la jeunesse de l'ouvrage par rapport au chef-d'œuvre d'Orwell.

Je m'attendais à quelque chose de plus SF, et finalement, une bonne partie du roman traite aussi de notre rapport à la nature, car le refus de l'hyper-technologie signifie ici un retour à une vie plus naturelle, une existence où la liberté veut parfois dire le renoncement au confort matériel... Un message intéressant, d'autant plus que l'héroïne ne se soumet pas facilement à ces nouvelles contraintes, et hésite longtemps à les adopter.

Je confirme, décidément, j'aime beaucoup les dystopies (c'est même la deuxième fois que j'utilise ce mot dans ce blog, les enfants, je suis blonde mais je me soigne).

13 commentaires:

Mango a dit…

Je pensais aussi, en le commençant, qu'il serait davantage SF mais je confirme comme toi que j'aime beaucoup cette Dystopie! :)) N'ayons peur de rien et surtout pas d'étaler notre érudition!!! :)))

L'or des chambres a dit…

J'avais achetée ce livre pour ma fille lors de sa sortie... Tu me donne très envie de le lire... Je trouve le sujet très intéressant ! Bonne journée !

Isabelle a dit…

Il est dans ma PAL grâce à une de mes cousines de 15 ans... ;-) J'assume!

Maribel a dit…

Je l'ai aimé pour les mêmes raisons que toi. :)

cocola a dit…

@Mango : oui au retour des mots de trois syllabes avec un "y" dedans ! même pas peur !

@L'or des chambres : je ne sais pas quel âge a ta fille, mais ça devrait lui plaire ! (n'oublie pas de lui piquer quand elle aura fini)

@Isabelle : assumons, assumons ! Il y a quand même bien pire en jeunesse que cette série !

@ Maribel : et c'est grâce à la blogosphère que je l'ai ouvert...

Loula a dit…

J'ai bien aimé aussi par contre je n'en ai lu que 3, il me semble que le 4ème est dans le même univers mais plus tard et j'en ai entendu de moins bons échos...

cocola a dit…

@Loula : ah, je vérifierai ça alors...

Laure a dit…

Je viens de terminer Uglies et j'ai beaucoup aimé vivement que je m'achéte la suite.

Virginie a dit…

Moi aussi j'adore les dystopies. Et la série Uglies monte en puissance jusqu'au troisième, qui est mon préféré. En revanche, Extras était en trop...

DeL a dit…

Un très bon roman jeunesse !
Les thèmes abordé sont intéressants.
Je viens de terminer le second tome : Pretties et je ne suis pas déçue. L'action est toujours présente et on s'attache de plus en plus à Tally.

cocola a dit…

@Laure : je lirai sans doute la suite, mais finalement, je ne suis pas si pressée que ça...

@Virginie : ah bon, Extras porte bien son nom alors :)

@DeL : je verrai ça...

craklou a dit…

J'ai beaucoup aimé ce roman, qui a l'air de plaire à tout le monde sur la blogosphère!

Luna a dit…

J'aime beaucoup ce livre : ça fait du bien de lire qu'on est pas seulement un physique mais surtout une personnalité. sans compter que nos petits défauts on du charme. Après un livre comme celui-ci on se sent tout de suite mieux !

Sans compter sur le fait que c'est d'abord un livre d'aventure qui nous emmène très très loin de chez nous, et ce pour mon plus grand plaisir !