mercredi 17 mars 2010

jPod, Douglas Coupland


Les six personnages de jPod sont de vrais geeks, développeurs de jeux vidéo dans la banlieue de Vancouver. Leur job du moment : programmer un jeu de skate, dans lequel les joueurs sont constamment accompagnés d'une tortue, parce qu'un mec du marketing de 40 ans qui se la joue cool a décidé qu'une tortue dans un jeu de skate était un must que tous les kids s'arracheraient.

Impossible de vraiment vous résumer ce livre, car il est un miroir de la manière dont nous vivons, nous nous informons et nous nourrissons : fragmenté, rapide, toujours en mouvement.
Google. Microsoft. McDonald's. Toblerone. Tortues Ninja. Doritos. Volkswagen. Ebay. Ceci n'est qu'une petite partie des références partagées par les personnages de jPod. jPod est en effet un roman très 2.0, je tomberai même dans la facilité en l'appelant "OVNI littéraire".

En plus de ces références très "années 2000", qui sont vraiment attachées à ma génération, j'ai aimé l'humour complètement fou, et surtout très cynique, de jPod. Je ne vous spoilerai pas tous les petits trésors inventés par Douglas Coupland, mais j'ai énormément ri des jeux inventés par Ethan, le narrateur, au sein de son équipe : "rédigez une annonce pour vous mettre en vente sur eBay", ou encore "écrivez une lettre à Ronald McDonald pour le convaincre que vous êtes son partenaire idéal".

Je me suis quand même rendue compte que le livre a été publié en V.O. en 2006, ce qui est plutôt étonnant tant les clins d'œils semblent actuels (quoique, il manque Facebook et Twitter... et Wikipedia !).
Pour être tout à fait honnête, je pense être quasiment pile dans la cible de ce livre, étant un peu une geek moi-même (ça fait mal de l'avouer, mais il le faut)... J'ai pas mal de points communs avec Ethan et ses collègues (sauf que ma mère n'enterre pas de bikers dans son jardin). Mes parents, ou toute personne trop différente des personnages du roman, apprécieraient beaucoup moins le style. C'est le côté happy few de Douglas Coupland...

La citation que je retiendrai :
"Je suis arrivé à la conclusion que les documents sont 34% plus ennuyeux quand ils sont présentés en police Courier". Tout à fait.
Je remercie donc grandement Livraddict pour cette découverte originale et drôle, ainsi bien sûr que les éditions Au Diable Vauvert pour ce partenariat !

5 commentaires:

Lexounet a dit…

Tu es la seule pour le moment (du moins que j'ai vu) à le voir aussi positivement. il m'a l'air très original en tout cas mais je en pense pas que j'investirai.cropson

L'Ogresse a dit…

Je passe mon tout, un peu trop dejante et 'dans le vent' pour moi.

Lily a dit…

Je l'ai dans ma PAL, il FAUT absolument que je le liste, ton avis "achève" de me convaincre :)

LN a dit…

ça fait un moment que je pense à lire ce livre et ton commentaire m'en a donné encore plus envie. Je pense que ça me rappellera pas mal l'expérience que j'ai vécue en travaillant pendant plus de 2 ans au quotidien avec une bande de geeks ;-)

cocola a dit…

@Lexounet : j'avoue que le prix est assez prohibitif...

@L'Ogresse : c'est quand même une expérience à tenter :)

@Lily : mais ouiii lis-le !

@LN : alors là, c'est sûr, tu vas y retrouver pas mal de choses !