dimanche 7 mars 2010

L'homme aux cercles bleus, Fred Vargas

Récemment, mon côté mono-maniaque est ressorti... je vous rassure, ça n'a eu aucun impact sur mon appart qui a toujours l'air d'avoir été traversé par une tornade. Simplement, je me suis dit que c'était un peu énervant d'avoir lu 2 romans de Fred Vargas sans suivre l'ordre de parution des aventures du commissaire Adamsberg.
Conséquence : il fallait que je lise le premier et puis les autres, DANS L'ORDRE PARCE QUE SINON C'EST ILLOGIQUE !

Adamsberg vient d'être muté dans un commissariat du 5è arrondissement de Paris. Sa réputation le précède : on sait qu'il a résolu des cas difficiles, qu'il a un "instinct". Seulement, ça ne se voit pas tellement, il a surtout l'air de méditer en permanence, et ne ressemble pas à l'homme d'action que sa nouvelle équipe s'attendait à rencontrer.

Quand des cercles bleus commencent à apparaître la nuit dans les rues de la capitale, avec, toujours, au centre, un objet qui semble avoir été choisi au hasard, et une phrase mystérieuse écrite à la craie, Adamsberg n'aime pas ça. Ça sent la cruauté. Comme d'habitude, il a raison, ce qui au début agace un peu Danglard, son adjoint.

Le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg ne ressemble à aucun autre héros de roman policier (rompol, comme les appelle Fred Vargas). Il est lent, et les gens légèrement nerveux (dont je ne fais pas duuuu tout partie, comme en témoignent mes ongles hyper rongés) pourraient avoir envie de le secouer pour qu'il s'agite un peu, et pourtant... la magie Adamsberg opère sur moi comme sur Danglard. Il envoûte petit à petit, on le suit, on lui fait confiance, car on sait qu'il a raison. Il n'est pas parfait, il ne sait pas dire non, notamment aux femmes qui ont envie de lui, et ce n'est pas parce que "la petite chérie" l'a quitté pour aller à l'autre bout de la terre que je lui pardonne.

Je n'avais pas envie de quitter les mots de Fred Vargas. Je ne pensais pas qu'un roman policier réussi pourrait être si poétique, et bien, le pari est relevé. Certains romans sont de très bons page-turners, parce qu'on a envie de savoir qui l'a fait, et pourquoi. Fred Vargas, c'est tellement plus... impossible de vous décrire ça, découvrez-la par vous-mêmes ;)

En pleine lecture de l'Homme aux cercles bleus, je me suis rendue compte que ce livre faisait partie du Big Challenge Livraddict. Voilà que je me mets à compléter des challenges sans le faire exprès !
1/5 donc !

11 commentaires:

Ys a dit…

Voilà un roman qui me permettrait de bien poursuivre mon exploration du polar français on dirait. J'ai lu "Pars vite et reviens tard" que j'ai bien aimé.

Nathalie a dit…

Tu résumes extrêmement bien pourquoi j'aime Fred Vargas :)

Stephie a dit…

J'adore Adamsberg et j'en ai malheureusement lu dans n'importe quel ordre ;)

craklou a dit…

Le must reste dans les bois éternels !

L'Ogresse a dit…

Mon prefere c'est "L'homme a l'envers", le premier roman de Vargas que j'ai lu. Et bien sur, j'ai lu ses deux series dans le desordre ! Comme tu l'as dit me meilleur avvec Vargas c'est le langage et apres l'histoire/les personages.

keisha a dit…

J'ai bien aimé celui là.
Et les challenges faits sansqu'on le veuille, c'est le top, non?

Shana a dit…

J'en ai entendu parlé, mais je n'ai jamais encore lu de Fred Vargas. Il faudrait que je me rattrape !

Un très beau blog que je vais continuer à visiter !

Au plaisir,
Shana

La plume et la page a dit…

Adamsberg est lent mais il arrive toujours à résoudre les affaires et comme personne! Je l'aime bien ce personnage de Vargas.

Bénédicte a dit…

je pourrai le lire pour découvrir le monde des polars il a l'air bien

Miss Alfie a dit…

Je l'ai lu il y a bien 2 ans mais je n'ai pas accroché plus que ça. J'ai mis la faute sur tous les échos élogieux que j'avais entendu sur Fred Vargas, peut être faudrait-il retenter le coup !

cocola a dit…

@Ys : continue ton exploration ! Celui-ci vaut le coup, je pense.

@Nathalie : je voulais bien expliquer tout ce que j'aime chez Vargas :)

@Stephie : QUOI ???? pas dans l'ordre ? Bon, en fait, comme tu as vu, j'avais commencé par la fin... c'est réparé !

@craklou : ah, pas encore lu, je te dirai ça !

@L'Ogresse : je crois bien que l'Homme à l'envers ne fait pas partie de la série des Adamsberg, me trompé-je ? De toute façon, j'ai envie de le lire !

@keisha : c'est même magique !

@Shana : merci, le plaisir est pour moi ! Effectivement, je te conseille Fred Vargas.

@La plume et la page : et puis ça change un peu de tous ces vieux briscards qui fonctionnent au scotch et ont des problèmes avec leur femme... ceci dit, la vie sentimentale d'Adamsberg n'est pas exemplaire non plus !

@Bénédicte : oui, ce polar a le mérite de sortir du lot en tout cas !

@Miss Alfie : parfois, quand on a trop d'attentes, on est déçu... mais peut-être que, tout simplement, le style ne te plaît pas ? En tout cas je ne peux que t'encourager à retenter le coup !