dimanche 28 mars 2010

Two for the dough, Janet Evanovich


Février 2010. Il fait un temps peu riant à Paris, entre gel et pluie, rien de folichon en vue... Une seule chose peut sauver le mois : un sexy man. Et pas n'importe lequel... Joe Morelli ! S'il peut ensoleiller le New Jersey un peu glauque, il peut aussi embellir les trajets de RER.

J'ai la fâcheuse habitude de commencer plein de séries et de ne jamais lire la suite... alors que je promets le contraire à chaque fois. La faute à la blogosphère, ou, soyons honnêtes, à mon cœur d'artichaut et ma tendance au papillonnage ! Ces pauvres premiers tomes attendent désespérément que je lise leurs petits frères et soeurs : le Seigneur des Anneaux - La communauté de l'anneau, de JRR Tolkien, Uglies, de Scott Westerfeld, 44, Scotland Street, d'Alexander McCall Smith, Tales of the city, Armistead Maupin, Artemis Fowl, d'Eoin Colfer... et j'en passe !

Parfois, je fais preuve de cohérence, je lis parfois le numéro deux... même si c'est dur psychologiquement ! Mais là, c'était avec grand plaisir que j'ai retrouvé notre amie chasseuse de prime Stephanie Plum. Elle a, cette fois encore, affaire à de petits délinquants, mais aussi à des voyous plus dangereux qu'il n'y paraît. Tout commence par un job qui paraît simple : Stephanie doit retrouver Kenny, le cousin de Joe Morelli, accusé d'avoir tiré sur un de ses collègues. Évidemment, il semble avoir disparu, sinon ce serait trop simple... Un peu contre son gré, notre héroïne va devoir faire équipe avec le hot cop qu'on connaît, alors que celui-ci ne joue pas toujours de manière très fair-play !

Généralement, quand l'histoire ne me plaît pas, il m'est difficile d'apprécier un roman. Pourtant, chez Janet Evanovich, l'intrigue est quasiment anecdotique, puisque c'est plus pour le caractère de Stephanie qu'on aime cette série... et pour tous les personnages secondaires hilarants !

Si je devais citer seulement deux raisons de lire ce livre, tout simplement :
- Grandma Mazur et son passe-temps : traîner aux veillées funéraires du quartier et fouiner dans les coins où elle ne devrait pas aller. Forcément, ça se finit en catastrophe.
- la scène de la voiture avec Joe Morelli.... Aaaaaaaaah. So hot. Vous devez lire ça.

Avec Two for the dough, je participe même à un challenge. Isn't it wonderful...

5 commentaires:

Elizabeth-Bennet a dit…

Ha, je suis une fan de Stephanie Plum ! J'ai pleuré quand ils ont arrêté l'édition française après le tome 9 mais heureusement je peux lire en anglais...Tu me rappelles d'ailleurs qu'il faudrait que je me les prenne :)

Kikine a dit…

Je n'avais pas tellement accroché au premier mais peut-être que pour le challenge "Héroïne", je vais me laisser tenter par cette suite

Sandy a dit…

bon j'allais demandé si c'était traduit en VF mais Elizabeth-Bennet a en partie répondu à ma question ! Et celui-ci ça correspond à quel tome !
Je me laisserais bien tenter... ça a l'air entraînant ! ;o)

La plume et la page a dit…

Juste un petit com pour te dire que j'aime beaucoup la nouvelle présentation de ton blog avec Big Ben. Cool!

cocola a dit…

@Elizabeth-Bennett : jamais lu en français, mais si tu peux le faire en anglais... c'est mieux je pense ! (et tu n'as pas à t'arrêter au 9!)

@Kikine : ouiiii moi aussi j'y ai pensé !

@Sandy : Essaye, ça te plaira peut-être !

@La plume et la page : merci, j'avais envie de changer et j'ai hésité (pas très longtemps, environ... 2 jours !)... mais voilà, c'est fait !