dimanche 8 mars 2009

Life of Pi, Yann Martel




VF: Histoire de Pi

Piscine Molitor Patel, alias Pi, 16 ans, Indien, part pour s'installer au Canada avec son frère, sa mère et son père, directeur de zoo à Pondichéry.
En chemin, le bateau coule. Pi se retrouve alors le seul naufragé, sur un bateau de sauvetage, avec pour seuls compagnons une hyène, une femelle orang-outang, un zèbre à la patte cassée et un tigre du Bengale.

Ce roman raconte l'histoire du combat de chaque instant de Pi, qui lutte pour survivre. Malgré sa situation plus que désespérée - et désespérante, certains passages sont franchement amusants. J'ai lu plusieurs fois sur internet qu'il s'agit d'un livre qui parle de croyance, et j'ai eu du mal à comprendre pourquoi avant de lire la fin.

Disons, sans entrer dans les détails pour ne rien gâcher, que la fin remet tout en question. Ou plutôt, remet peut-être tout en question. (là je sens que vous êtes bien avancés!). En effet, je peux entr'apercevoir les raisons pour lesquelles ce roman traiterait de croyance, mais alors il s'agirait selon moi bien de croyance au sens large, et non simplement de foi.

J'ajouterai, de manière plus terre-à-terre, que j'ai parfois pensé à un genre de Robinson Crusoe et Manuel des Castors juniors à la fois...

J'ai commencé Life of Pi un peu au hasard, sans savoir vraiment de quoi ça parlait, et c'est tant mieux car malgré toutes les éloges qu'on lui porte, je ne l'aurais peut-être pas commencé. J'ai vraiment aimé, et après petite réflexion, j'ai trouvé certains passages terrifiants (la fin notamment...), mais appelant à une certaine réflexion. Je vous le conseille donc, parce que même si j'ai eu du mal à rentrer dedans (je me demandais un peu où le narrateur voulait en venir), l'originalité du ton et de l'histoire en valent la peine.

7 commentaires:

Karine :) a dit…

J'ai tenté de lire ce livre mais j'ai abandonné "pour le moment" à la page 70... bon, je sais, je vais devoir tout relire!! Il paraît qu'il y a un certain tournant qui change tout et que je ne m'y suis pas rendue!

Julien a dit…

J'ai vraiment apprécié la lecture de ce livre, et il y a beaucoup à en dire (je fais certainement partie de ceux qui pensent que ce livre traite de croyance, probablement plus de foi qu'il n'y paraît de prime abord).
J'aime bien l'allusion au Manuel des Castors Juniors, et je vois bien à quelle partie cela s'applique à merveille (les détails de la survie de Pi Patel sur son radeau où comment il apprend à pêcher, récupérer de l'eau potable, etc...).
Une belle lecture pour moi, malgré quelques passages un tantinet longuet...

Coralie a dit…

@Karine: On a commencé un peu pareil alors, je pense sincèrement que ça vaut le coup de continuer même s'il ne semble pas facile d'accès au premier abord...

@Julien: Je faisais effectivement référence à cette partie, et je me suis surprise moi-même, mais ça m'a bien plu finalement.
Pour les passages un peu longs, c'est vrai... d'ailleurs ça m'a presque aidée à ressentir l'ennui de Pi sur le bateau :)

Crapouillaud a dit…

Bonsoir! Juste un petit mot pour dire que je suis bien contente d'avoir découvert ton blog que je trouve très sympa! Tes billets sont frais et vraiment drôles; très agréables à lire. J'attends les prochains;)

Coralie a dit…

@Crapouillaud: Bienvenue :) et merci! Je découvre ton blog en même temps du coup, ce qui est toujours sympa!

lily a dit…

Tiens c'est drôle, j'ai toujours pensé à la lecture du titre, que cela avait qq chose à voir avec le nombre Pi :))
(D'où mon peu d'empressement d'ailleurs !)

Coralie a dit…

@ lily: no worries, pas de leçon forcée de maths dans ce livre :)
Quoique, j'ai lu il y a quelques années un roman sui un garçon qui n'aimait pas les maths et qui en rêvait la nuit, j'en ai un super souvenir (mais aucune idée du titre, de l'auteur... si quelqu'un a une idée...)