dimanche 13 décembre 2009

Les Mille et Une Vies de Billy Milligan, Daniel Keyes


Une fois n'est pas coutume, je me permets de reprendre la quatrième de couverture du Livre de Poche, qui n'en révèle pas trop :
Quand la police de l'Ohio arrête l'auteur présumé de trois, voire quatre viols de jeunes femmes, elle pense que l'affaire est entendue : les victimes reconnaissent formellement le coupable, et celui-ci possède chez lui la totalité de ce qui leur a été volé. Pourtant, ce dernier nie farouchement. Son étrange comportement amène ses avocats commis d'office à demander une expertise psychiatrique. Et c'est ainsi que tout commence... On découvre que William Stanley Milligan possède ce qu'on appelle une personnalité multiple, une affection psychologique très rare. Il est tour à tour Arthur, un Londonien raffiné, cultivé, plutôt méprisant, Ragen, un Yougoslave brutal d'une force prodigieuse, expert en armes à feu, et bien d'autres. En tout, vingt-quatre personnalités d'âge, de caractère, et même de sexe différents !


Je ne pouvais QUE lire ce livre, (qui n'est pas tout à fait un roman, sans se proclamer documentaire non plus), puisqu'il est signé Daniel Keyes, l'auteur du génial Des Fleurs pour Algernon, non chroniqué ici car je l'ai lu il y a quelques années déjà. Si vous pouvez découvrir ce dernier, c'est top, car il ne ressemble à aucun autre.

Mais revenons à nos moutons : Billy Milligan est un personnage fascinant, et ce livre est à son image. Au-delà de l'intérêt pour les personnalités multiples de Billy, l'auteur a voulu nous parler du système judiciaire et médical des Etats-Unis : Milligan est le premier à avoir plaidé l'irresponsabilité pour cette maladie psychiatrique, à une époque où elle n'était pas reconnue par tout les médecins. Il nous raconte aussi un acharnement médiatique, une récupération politique assez odieuse. L'auteur, tout en essayant d'être le plus objectif possible, est plein d'empathie, et on s'attache réellement à certaines personnalités.

Tous les faits sont réels, et j'ai eu envie de savoir ce qu'était devenu Billy (car le livre relate des événements qui se sont produits dans les années 70). Il existe une suite, si l'on peut dire, qui s'intitule Les Mille et Une Guerres de Billy Milligan. Malheureusement, en dehors de ces deux titres et Des Fleurs pour Algernon, je ne crois pas que d'autres livres de Daniel Keyes aient été traduits en français... A dénicher en VO, donc.

Un grand merci au Livre de Poche pour m'avoir permis de découvrir ce très, très bon livre, ainsi qu'à Livraddict pour avoir organisé ce partenariat.

Edit : je pense que ce roman, paru en 1981 aux USA, peut faire office du premier livre lu dans le cadre du challenge 100 ans de littérature américaine ! 1/10 donc !

5 commentaires:

Ys a dit…

"Des fleurs pour Algernon" est en effet un grand livre. Celui-là me tente aussi depuis un moment, j'aime bien les dingues, donc je le lirai. Reste à savoir quand...

cocola a dit…

@Ys : J'avais peur d'être déçue, parce que Des fleurs pour Algernon reste une référence tellement haute que je pensais que ça ne pourrait être que moins bien... C'est différent, au final, mais tout aussi bon.

Bouh a dit…

Je viens tout juste de le recevoir moi, j'en pouvais plus de ne pas le voir arriver! J'ai adoré Des fleurs pour Algernon, je pense que j'adorerai celui là. Je l'entame dès que j'ai fini celui que je lis!

Neph a dit…

Il m'a beaucoup plu ! Une belle découverte, même si l'auteur m'était déjà connu depuis Des Fleurs pour Algernon...

cocola a dit…

@Bouh : tu le lis dans le cadre de ton propre challenge ? :) Bonne lecture !

@Neph : Et deux belles découvertes, on peut le dire !