mercredi 13 août 2008

Le Club Jane Austen, Karen Joy Fowler


Petit coup de cœur pour ce roman, sorti il y a quelques temps déjà...

5 personnages :
Jocelyn, la cinquantaine, éleveuse de chiens
Sylvia, sa meilleure amie, qui vient de divorcer
Allegra, la fille de Sylvia, passionnée et amatrice de sensations fortes
Prudie, professeur de français, plus réservée
et Grigg, le seul homme de la bande, fan de science-fiction...

Jusque là me direz-vous, rien de bien passionnant... en effet !
Jocelyn décide de réunir tous ces personnages, rencontrés grâce au hasard de la vie, pour former le Club Jane Austen. A chaque séance, on discute de l'œuvre au programme du jour. Pour certains, Jane Austen est une déité, pour d'autres, on comprend surtout dans ses romans la condition féminine au XIXème siècle ; certains sont venus surtout pour faire plaisir à d'autres...

J'ai presque envie de dire que Jane Austen est le sixième personnage de la bande, mais ce serait faux : il existe 5 Jane Austen dans ce livre, un par personnage, qui pensent à Jane lorsqu'ils sont malheureux, ou se servent de ses romans comme grille de jugement pour le monde qui les entoure.

Pas de grands effets spéciaux dans ce roman, ni de meurtres en série, ni de grands torrents de larmes versés pour des grandes tragédies... juste la vie, souvent douce mais parfois amère, des personnages agaçants mais profondément attachés les uns aux autres, exactement comme nos proches... Très difficile pour moi de vous expliquer, avec des arguments objectifs, donc je vous dirai juste : ce roman est un bonbon Arlequin. A la fois acidulé et doux, frais et sucré, on n'en mangerait pas tous les jours mais c'est un petit plaisir éphémère. Qui passe un peu trop vite d'ailleurs...

1 commentaire:

LN a dit…

J'ai bien aimé ce livre également bien qu'il n'y ait rien d'extraordinaire. Mais ça fait plaisir de tant en temps de lire des livres sympathiques sans prétention comme celui-là.