lundi 10 mai 2010

Juliet, naked, Nick Hornby


Annie et Duncan vivent ensemble depuis plus de dix ans, dans une petite ville anglaise au bord de la côte. Pas mariés, sans enfants, ils ont tout leur temps pour profiter des activités culturelles de leur région... parfois désespérantes !

Duncan se consacre à sa grande passion, le rocker Tucker Crowe, qui a connu une carrière fulgurante à la fin des années 70 avant de disparaître totalement de la circulation. Depuis, une poignée de fans extrêmes se déchaînent sur un forum qui lui est consacré, tentant de trouver des significations cachées à chacune de ses chansons, essayant de comprendre pourquoi le musicien a stoppé toute activité si brusquement...

Un jour, un critique musical tombe sur un enregistrement original d'un album de Tucker ; cet événement en apparence anodin bouleverse Duncan, d'autant qu'Annie et lui ne partagent pas le même degré d'enthousiasme...

C'est avec Juliet, naked, que je découvre Nick Hornby. Les personnages sont des trentenaires, voire des "quadra", qui n'ont pas vraiment mûri, sont restés attachés à leurs centres d'intérêt d'ados, n'ont pas réussi à s'engager - au sens large du terme, professionnel également. D'après ce que j'ai compris, c'est un peu pareil dans tous ses romans ; ce que je peux dire de celui-ci, c'est que c'est très bien décrit. On sent dans l'écriture qu'Hornby se moque de ses personnages : Duncan est un loser et l'auteur ne fait rien pour le réhausser dans notre estime ; sans méchanceté pourtant, et la distance qu'il prend ne trompe pas... Nick, serais-tu un peu Duncan dans tes mauvais jours ?

C'est plein d'humour - attention pas de grosses rigolades, on est dans le 100% british, donc plutôt fin. Plusieurs passages m'ont fait vraiment sourire, parce qu'ils sont pathétiques, mais plein de justesse. De la belle ouvrage m'sieurs dames !

L'histoire est plutôt amusante en elle-même d'ailleurs ; j'étais presque un peu triste de quitter les personnages à la fin ! J'y ai d'ailleurs retrouvé, de loin, quelques paillettes de ce que j'avais aimé dans le film About a boy, adapté du roman de Hornby.

En lisant quelques critiques au hasard, j'ai l'impression que les aficionados sont un peu déçus par ce dernier roman de l'écrivain anglais... est-ce que vous m'en conseillez d'autres ? Puisque j'ai plutôt apprécié celui-là, il se peut que j'aime encore plus les précédents !

Challenge Lire en V.O., 5/12

11 commentaires:

Lili "Isleene" a dit…

J'ai lu le tout premier chapitre à l'occasion, et je suis restée un peu surprise par ce debut, mais cela reste du nick hornby :)

LN a dit…

Je te conseille "Slam" si tu as bien aimé le style de l'auteur. Pour le coup il s'agit là vraiment de l'histoire d'un ados vraiment paumé. Sinon le plus connu c'est "High Fidelity", mais je dois dire que le personnage m'a vraiment agacée par son immaturité totale. Je pense, en effet, que l'on peut également retrouver l'auteur dans ses personnages...

pom' a dit…

je garde un très bon souvenir de Slam, son précédent roman

Manu a dit…

Je n'ai lu que "Haute fidélité" et je n'avais pas accroché au genre !

choco a dit…

Je devrais le recevoir et le sujet me plait beaucoup !

Ys a dit…

j'aime Nick Hornby et celui-ci ne m'a pas déçue, même si ses personnages ont un peu vieilli et que certains commencent à prendre du plomb dans la cervelle. Comme les autres, je te conseille "haute Fidélité" et "Slam".

Edelwe a dit…

Je n'avais pas vraiment accroché avec Vous descendez? Je vais donc éviter celui-là!

Manu a dit…

Coucou Cocola,

Si tu es toujours intéressée pour le swap' in follies, peux-tu envoyer un mail de confirmation à swapinfollies@gmail.com ? C'est le dernier jour ;-) A bientôt. Bises.

Mango a dit…

Je découvre cet auteur, j'ai mis ce titre-ci aussi sur ma liste!

Nina a dit…

Salut ! Petit mot au passage pour te dire que j'aime beaucoup ton blog ^^ et je te remercie pour ton mot sur mon blog.
Bonne continuation,

cocola a dit…

@Lili Isleene : j'imagine que tu as raison, même si en fait je n'ai lu aucun autre de ses romans...

@LN : Ok, je note Slam !

@pom' : donc toi aussi tu conseilles !

@Manu : Je peux comprendre... parfois, je voulais vraiment baffer les personnages !

@choco : j'irai lire ton avis !

@Ys : les personnages vieillissent sûrement au même rythme que l'auteur... mais la réflexion sur le temps qui passe est justement très intéressante ici.

@Edelwe : mouais, ce titre n'était de toute façon pas celui qui m'attirait le plus !

@Mango : c'était la première fois que je lisais Hornby aussi !

@Nina : bienvenue, merci et de rien :D