samedi 10 janvier 2009

Le ciel des chevaux, Dominique Mainard



Lena apprend en ville qu'un adolescent vagabond vit dans le parc. Cette nouvelle la retourne complètement et lui rappelle son ancienne vie, avant son mari et son fils.

Je n'en dis pas plus...

Roman à la deuxième personne (et pourtant ça ne devient pas agaçant), je dirai qu'il est très bien maîtrisé sur la forme, le monologue de Lena ressemble à une ritournelle qui correspond très bien à ses souvenirs, ses sentiments...

J'aimerais dire qu'il est touchant, mais un petit je-ne-sais-quoi m'a empêché de vraiment m'approcher des personnages, et cette distance n'a pas permis que je m'approprie vraiment l'histoire. Pourtant je n'ai aucun élément objectif à lui "reprocher", puisque vraiment, tout vient par petites touches, ce n'est ni lourd ni gnan-gnan.

Pourquoi pas, donc.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Coralie,
je cherche à vous joindre à propos d'une opération organisée par le site www.Chez-les-filles.com et une maison d'édition parisienne, pourriez-vous m'écrire à mon adresse suzanne@chez-les-filles.com ?
Cordialement, Suzanne

Praline a dit…

Bonne année !

Mlle Curieuse a dit…

N'est-ce pas justement l'utilisation de la deuxième personne qui créée une distance ?

Florinette a dit…

Je n'ai rien lu de cette auteure, mais, si l'envie se faisait ressentir, je ne commencerais peut-être pas par celui-ci...
Bon dimanche !

Coralie a dit…

@ Praline : bonne année à toi aussi!

@ Mlle Curieuse : oui, très certainement, le roman m'a plu, mais un petit truc indéfinissable m'a manqué...

@ Florinette : C'était un cadeau de ma Môman alors j'ai testé. Elle est gentille ma Môman non ?

pom' a dit…

je me suis retrouvé devant le même dilemne avec ce livre, j'ai aimé et pas accroché, bizarre???